Mettre un masque - même artisanal: un geste citoyen!

Nos autorités, qui en passant font un travail magnifique, qui me rend fier d’être suisse, semblent par contre avoir un problème avec le port du masque par la population.

 

Les raisons que nos dirigeants invoquent pour ne pas en recommander l’usage à large échelle:

1. Il ne faut pas les soustraire au système de santé.

2. le port du masque risque de faire que les gens ne vont pas respecter la distance de sécurité, et risquent de se toucher plus le visage pour rajuster le masque.

 

Rappelons à quoi sert le port du masque en cas d’épidémie: qu’il filtre plus ou moins bien les microbes, il est surtout efficace pour retenir les projections de gouttelettes de salive produites lorsqu’on tousse ou éternue, mais aussi lorsqu’on parle. Quand on porte un masque, on protège donc principalement la personne en face. Des études ont même montré qu’un masque artisanal, certes moins performant qu’un masque professionnel chirurgical, est à coup sûr mieux que pas de masque du tout!

 

Le truc, c’est que le masque ne fonctionne que si tout le monde en met un et respecte la distance de sécurité et les mesures d’hygiène des mains.

 

La pensée individualiste (je me protège en mettant un masque) doit laisser la place à une vision plus communautaire : je porte un masque pour protéger les autres, et les autres, en portant un masque, me protègent!

 

Conclusions :

1. pour ne pas soustraire les masques professionnels au système de santé, faisons-en nous-mêmes ! Ça n’est pas difficile, il y a des dizaines de tutoriels sur internet, et ils seront en tous cas plus efficaces que pas de masques du tout! Une écharpe ou un foulard pour couvrir la bouche et le nez, c’est déjà mieux que rien. Soyons créatifs ! N’oublions pas de les laver à 60° après chaque utilisation. Couvrons-nous aussi le nez !

 

2. Soyons disciplinés : portons le masque en plus de respecter la distance de sécurité de 2 mètres. Essayons de ne pas réajuster sans cesse les masques : nous pouvons nous habituer au port du masque.

 

Le risque de se contaminer ne va pas diminuer comme par enchantement le jour où les mesures de confinement seront allégées, et le port du masque va être crucial pour la suite.

 

En attendant, portons un masque dès que nous sortons de chez nous! Fabriquons-en nous mêmes pour épargner les professionnels ! Au travail !

  • Facebook Social Icon

Dr. Philippe Zangger       -         cabinet.zangger@deckpoint.ch        -          +41 21 683 12 13