Prothèse de genoux des deux côtés dans la même opération : non ce n’est pas une folie !

Souvent, l’arthrose du genou n’est présente sous forme avancée que d’un seul côté : c’est le cas de figure standard où l’on fait une prothèse de genou d’un seul côté. La rééducation se fait en charge complète sur les deux genoux, même si au début c’est surtout le genou sain qui porte le poids du corps.

 

Presque aussi souvent cependant, l’arthrose est présente à un stade avancé symétriquement sur les deux genoux, et le patient ne peut pas dire si c’est plutôt le gauche ou le droit qui fait le plus mal.

 

Le chirurgien orthopédique peut être alors amené à proposer à son patient de faire les deux genoux dans la même session opératoire.

 

Non, ce n’est pas une folie !

 

C’est même une solution très avantageuse à bien des égards :

- Le patient ne se fait opérer qu’une fois

- Il n’y a qu’une seule anesthésie

- Il n’y a qu’une seule période de rééducation

- Tout est « bouclé » en 4 à 6 mois

 

Au contraire, si on ne fait qu’un seul côté, le patient se retrouve au bout de six mois avec un genou qui va bien et un genou qui continue à aller mal, le résultat global n’est donc pas bon. Il faut alors tout recommencer une deuxième fois !

 

À tout âge, il existe le risque que le patient se décourage, et qu’il ne revienne pas pour faire le deuxième côté ; dans ce cas à nouveau, le résultat global est mauvais.

 

Avant l’opération, la plupart des patients se demande comment il est possible de marcher avec les deux genoux fraîchement opérés : la réponse est : le plus simplement du monde, en mettant un pied devant l’autre ! En effet, avec la plupart des prothèses de genoux modernes, on peut charger complètement immédiatement après l’opération, et le seul facteur limitant est la capacité des muscles à stabiliser le genou lors de la marche : dans la plupart des cas, les techniques d’anesthésie modernes laissent intacte la force musculaire tout en soulageant les douleurs postopératoires.

Voici une vidéo d'un patient fraichement opéré: il marche dans le couloir de la clinique à 24 heures postopératoires!

Une autre patiente, âgée de 87 ans, 4 semaines après l'opération des deux côtés.

Il y a bien sûre des contre-indications à opérer des deux genoux en même temps :

- Âge trop avancé 

- Fragilité excessive du patient

- Antécédents cardiaques lourds

- Problèmes neuro-musculaires

 

Comparés à la prothèse d’un seul côté, ce sont les 10 premiers jours qui sont un peu plus difficiles dans la rééducation, mais l’expérience montre que pratiquement tous les patients chez qui on a fait les deux genoux en même temps sont satisfaits et ne regrettent pas cette procédure.